Les activités équestres : Évolution et évènements marquants

Home  |  Les activités équestres : Évolution et évènements marquants

Les hommes se donnent depuis fort longtemps aux sports équestres. Cependant, avant que de telles activités ne soient possibles, ils sont passés par plusieurs évènements. En effet, l’équitation a une histoire riche qui s’étale sur de nombreuses années. Nchaoffrance.com revient sur tous les évènements qui ont fait de ce sport ce qu’il est aujourd’hui.

Les premières utilisations du cheval

Les premières utilisations de cheval remontent au 3ème millénaire où les Sumériens faisaient usage de chars tirés par des chevaux. Très populaire à l’époque, ce moyen de transport servait à effectuer les longs voyages. Cependant, l’équitation comme art de dresser le cheval a fait véritablement son apparition au 16ème siècle. Toutefois, c’est au 9ème siècle avant J.C qu’elle a monté en popularité avec les exploits de l’armée néoassyrienne composée essentiellement de lanciers et d’archers. Les Grecs furent l’un des peuples qui ont rapidement adopté cette activité. Progressivement, la charrerie qui composait l’armée a cédé la place à la cavalerie. Durant cette période, le cheval a été employé comme un animal de monte et d’attelage servant les intérêts des armées qui développaient incessamment de nouvelles tactiques de combat.

L’équitation au Moyen-âge

Sous le règne du roi des Francs Charlemagne, l’équitation a connu une grande évolution avec le développement de la sellerie. Plusieurs outils dont les selles et les étriers, ont été perfectionnés pour un meilleur confort pour les cavaliers. De nouvelles techniques de combat ont également été développées, ce qui rendait les affrontements plus intéressants. Des armures sont utilisées au Moyen-âge pour recouvrir aussi bien les chevaux que les chevaliers. Dans le même temps, différentes races de chevaux sont employées pour diverses tâches. Les animaux de race normande servaient pendant les combats en raison de leur facilité à effectuer des mouvements alors que des chevaux tels que la haquenée et le palefroi garantissaient d’agréables promenades aux cavaliers. Par ailleurs, les chevaux sont utilisés lors des tournois et des parties de chasse.

Les changements du 16ème siècle

L’Italie va révolutionner l’équitation au 16ème siècle, avec la création de la première académie à Naples en 1532 par Federico Grisone. Dès son lancement, cette école a été envahie par un nombre incalculable d’Européens désireux de découvrir la discipline. Parmi ces derniers, il faut noter quelques grandes personnalités comme Armand de Plessis et Salomon de La Broue qui ont plus tard marqué l’équitation française. À partir de cette époque, l’art équestre va se développer dans toute l’Europe, et ce, particulièrement à travers l’équitation de manège. Des spectacles dont le carrousel et le manège royal de Versailles vont voir le jour. En France, l’Ecole de cavaleries de Saumur a été créé en 1766.

L’apogée des activités équestres

Du 18ème au 20ème siècle, l’équitation connait son apogée. Alors que les deux premiers siècles voient accroitre l’utilisation du cheval en Europe, le troisième est marqué par la fin de la cavalerie militaire. Très peu de chevaux ont été utilisés par l’armée lors de la Première Guerre mondiale. Au cours de ce même siècle, l’équitation est reconnue comme étant une discipline olympique. À travers des épreuves de dressage et de concours complet, plusieurs cavaliers venus du monde entier montrent de quoi ils sont capables. Au départ, seuls les militaires peuvent prend part à la compétition, mais plusieurs changements ont été observés entre 1952 et 1964. Plus tard, le saut d’obstacles s’est ajouté aux disciplines équestres des Olympiades. En termes de participations, on retrouve dans le tableau des plus réguliers des pays comme la France, les États-Unis et l’Allemagne.